Articles agronomiques

Pioneer Agronomy Sciences

Rouille commune du maïs

Written by Pioneer Agronomy Sciences

La rouille commune est une maladie fongique qui se propage à l’aide des spores transportées par le vent. Des grains peu remplis et des pertes causées par la verse des récoltes peuvent entraîner des pertes de rendement. Apprenez comment détecter la maladie, comment la gérer et comment reconnaître les hybrides ayant développé une résistance.

Download Article
Pioneer Agronomy Sciences

Le tétranyque à deux points du soya

Written by Pioneer Agronomy Sciences

On trouve des tétranyques à deux points dans plusieurs champs de soya dans tout le sud-ouest du compté de Norfolk, en Ontario. Selon des rapports publiés à la fin juillet en provenance de Port Rowan et de Tillsonburg, ce parasite atteint un niveau considérable à proximité de plusieurs champs de soya. Si le temps chaud et sec actuel se poursuit, le tétranyque à deux points devrait continuer à progresser dans ces régions au cours des prochaines semaines.

Download Article
Pioneer Agronomy Sciences

Helminthosporiose du Nord du maïs

Written by Pioneer Agronomy Sciences

Les conditions climatiques chaudes et humides des derniers temps sont idéales pour l’helminthosporiose du Nord du maïs. Même si l’infection peut survenir à n’importe quel stade de croissance, les plants sont plus susceptibles d’être infectés après la pollinisation. La perte de rendement est plus importante lorsque l’helminthosporiose du Nord du maïs infecte les plants tôt dans la saison.

Download Article
Pioneer Agronomy Sciences

Anthracnose du soya

Written by Pioneer Agronomy Sciences

L’anthracnose est une maladie fongique du soya qui peut survenir partout où le soya est cultivé, et ce, dans toutes les régions du monde. Des lésions brun foncé se développent, la tige peut s’affaisser et les semis peuvent mourir si l’infection est grave. Favorisée par des conditions chaudes et humides, l’anthracnose peut entraîner de graves pertes de rendement dans ces conditions.

Download Article

Lorsque la pluie retarde considérablement les opérations sur le terrain et l’ensemencement, les agriculteurs peuvent envisager de recourir à des hybrides précoces pour assurer la maturation opportune des plants. Les résultats indiquent que les agriculteurs devraient semer des hybrides pleine saison jusqu’au 26 mai environ. Le passage à des hybrides précoces avant cette date risque de ne pas être avantageux, voire même réduire la rentabilité .

Download Article